Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

ma présentation

Pour reprendre a présentation de pupucenoni

Surnom: Winny
Age: 33  ans
Sexe: Masculin
Signe astrologique: Bélier
Couleur: Rouge
Profession: comptable
Film préféré: Blade Runner, Le temps d’un automne, philadéphia, sister act 2, par amour pour gillian, et peut être le préféré le tombeau des lucioles
Série préférée: Stagate sg1, le caméléon, flach, mike hamer, code quantum, highlander
Dessin animé: tout les mangas, Evangelion, escaflown, kenshin, say hello the Black jack, naruto, fruits baskets, vidéo girl, I’s,  X, sanctuary, quartier lointain, un ciel radieu, reset,Naruto, macross
et peut etre le meilleur Saint Seya
Musique: surtout les chansons à texte
Les livres: j’adore bernard werber,  ted williams
Passions: Internet, ciné, randonné, vélo, les amis
Ce que je n'aime pas: l’’extremisme de droite, le racisme, la xénophobie, la haine
Ce que j'aime chez les gens: la franchise, le naturel, l‘ouverture et la curiosité
Ce que je déteste chez les gens: L'hypocrisie, l’extremisme de droite, le racisme, la xénophobie, la haine

Rechercher

d'ou venez vous ?

Locations of visitors to this page
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 19:30

La nuit est tombée, lumière artificielle se reflètant sur l'asphalte humide, la fin de semaine se terminant en blues'mode, juste allongée, un peu de soul, un peu de rock, l'envie de rester seul pour que l'esprit vagabonde au travers la fenêtre entre ouverte, un peu de spleen me berce au pays des étoiles

Voir les commentaires

Published by Winny
commenter cet article
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 05:08

Contre l’irréversibilité et l’imprévisibilité du processus déclenché par l’action le remède ne vient pas d’une autre faculté éventuellement supérieure, c’est l’une des virtualités de l’action elle-même. La rédemption possible de la situation d’irréversibilité — dans laquelle on ne peut défaire ce que l’on a fait, alors que l’on ne savait pas, que l’on ne pouvait pas savoir ce que l’on faisait — c’est la faculté de pardonner. Contre l’imprévisibilité, contre la chaotique incertitude de l’avenir, le remède se trouve dans la faculté de faire et de tenir des promesses. Ces deux facultés vont de pair : celle du pardon sert à supprimer les actes du passé, dont les « fautes » sont suspendues comme l’épée de Damoclès au-dessus de chaque génération nouvelle; l’autre, qui consiste à se lier par des promesses, sert à disposer, dans cet océan d’incertitude qu’est l’avenir par définition, des îlots de sécurité sans lesquels aucune continuité, sans même parler de durée, ne serait possible dans les relations des hommes entre eux.

Si nous n’étions pardonnés, délivrés des conséquences de ce que nous avons fait, notre capacité d’agir serait comme enfermée dans un acte unique dont nous ne pourrions jamais nous relever; nous resterions à jamais victimes de ses conséquences, pareils à l’apprenti sorcier qui, faute de formule magique, ne pouvait briser le charme. Si nous n’étions liés par des promesses, nous serions incapables de conserver nos identités; nous serions condamnés à errer sans force et sans but, chacun dans les ténèbres de son cœur solitaire, pris dans les équivoques et les contradictions de ce cœur — dans des ténèbres que rien ne peut dissiper, sinon la lumière que répand sur le domaine public la présence des autres, qui confirment l’identité de l’homme qui promet et de l’homme qui accomplit.

Hannah Arendt. Condition de l’homme moderne

Pardonner n'est pas forcément synonyme d'oublier la faute, la colère, la culpabilité, l'offense, la souffrance, le chagrin ... Face à ces poids, comprendre et s'ouvrir à ces derniers, pardonner c'est ce libérer de la haine, de la colère, de la souffrance qui nous empoisonnent, qui nous bloque, en pleine conscience que l'offense ne sera pas effacer.

Chemin difficile où parfois nous sommes "bloquer" une heure, un jour, une année, une vie, en attendant le pardon de l'autre pour pardonner à notre tour, à se pardonner soit même, ce qui a été fait et ne peut être défait.

Parfois renoncer à pardonner peut être une option, renoncer à une certaine rédemption, quand le pardon fissure nos convictions et valeurs profondes, les fondations de notre être. Souvent une mélancolie s'installe jusqu'au jour nous saurons, nous acceptons, du pardon cérébral au pardon du cœur.

Une nouvelle graine pourra dès lors éclore vers une nouvelle promesse, d'athées au croyant, croire en soi-même, croire au pardon, au presque don, de soi, d'amour, s'accomplir dans la résilience, au-delà du deuil de ses fondations, pour planter sa graine ailleurs.

Published by Winny
commenter cet article
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 13:13

Parfois j'ai l'impression de vivre dans une autre planète .....

Petit résumé en allant au cinéma ce matin une personne dans la range de derrière avait semble-t-il marché dans la merde cela à empester toute la salle, ca me semblerait logique de nettoyer mes chaussures avant .....

Prendre un café au Starbucks à la sortie du cinéma et assisté à un entretien d'embauche, d'un consultant web, pauvre candidat sans doute pas le poste. "Moi je, moi mon opinion, pour ma part je ...." Ne laissant pas placer plus de 2 phrases aux recruteurs, qui quant à lui dénigrait les comptables " ils vivent sur une autre planète, ils n'ont pas la même notion de temps" Einstein sort de ce corps la relativité c'est pour la physique pas pour la vie de tout les jours ....

Petit tour à la Fnac, un vendeur de la Fnac

Je dois venir d'une autre planète

Devant un stand d'essai d'une ps4 ou une dame aviné et abîmé par l'alcool regardait l'écran, le vendeur parle à son collègue on se croirait dans un zoo .... L'hôpital qui se fou de la charité, un archétype metaleux fusionné à un okatu ....

Arrivé au Macdo un groupe de collégienne part sans retirer leurs plateaux, serviettes par terre, coca renversé .... J'aimerais bien voir leurs réactions si on faisait la même chose .....

Un groupe de 3 fille et un gars attablé et la une des filles fiaient du pied au mec de la 3e fille .... Comment dire vive l'amitié la confiance et l'amour sic

Published by Winny
commenter cet article
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 09:10

Après 4 semaines et un statut quo en demandant au collègue de ne plus faire d'exclandre, voici que samedi dernier le collègue a imprimé des photos de la collègue pris sur un compte Facebook d'un collègue.

La collègue l'a vue, nouvelle excluante sur le plateau. Une N+1 prends la fille en entretien et demande au gars de partir. Pendant l'entretien il reste, retirant des fichiers de son ordi.

Samedi il va au commissariat du quartier de la collègue. Ils se voient nouveau clash, les flics interviennent et le gars avait sur lui les photocopies des PV.

Ce matin la N+1 qui s'occupe des sous-traitants prends le collègue en entretien pendant 1/2 heure.

La collègue n'est toujours pas arrivé ...

Published by Winny
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 07:14

Ce soir j'ai quitté cette terre natale, le cœur lourd, je ne pouvais plus rester.

Ce soir le lourd un dernier coup d'œil à cette terre aur travers du hublot, ne sachant si je te reverrai.

Tant de souvenirs reviennent à la surface, douloureux et certains pleines d'amour de nostalgie. Le sourire des enfants de la famille tenue dans les bras. Tous ces années passées avec la famille, les quelques vrai amis. ces balades à pied en forêt, ces balades à vélo le long des champs. Cette terre de souvenir, parfois endormis dans la grande ville au pied de notre dame.

Le cœur lourd, la terre ferme qui s'éloigne et le sourire de cette femme que j'ai tant aimé, et son sourire au timbre grâce raisonne, se souviendra t'elle de moi ?

Published by Winny
commenter cet article
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 19:41

Une petite histoire
Vais essayer d'aller à l'essentiel.
Une sous traitante(XXX) est avec un gars qui par son travail est souvent absent.
Elle s'entend très bien avec son collègue aussi XXX en toute amitié, lui aussi travail ici sur le plateau.
Un soir de décembre y a son gars qui pique une crise (de jalousie) appel le collègue étant persuadé qu'il y a quelque chose entre eux.
Après l'appel la collègue et son homme se sont battus, dans un geste de défense elle a donné un coup de couteau. (Elle a eu au tribunal du sursis).
Depuis les 2 collègues se sont rapprochés plus encore au delà de l'amitié, lui l'ayant aidé financièrement quand avec son gars ca n'allait plus.
Elle est toujours avec son gars, aujourd'hui .
Après la fille commençait à abuser du collègue, des sentiments qu'il avait pour elle. Pour résumer s'il voulait qu'elle écarte les jambes il fallait qu'il l'aide financièrement.
Pour aller dans le glauque, lui voyant qu'elle le manipulait mais avait tjrs ses sentiments, tenait une sorte de comptabilité où ils mentionnaient les dépenses qu'ils faisaient le nombre de fois où ils ont couchés.
Il a enregistré des conversations. Retranscrit avec une application sous pdf les textos.
Depuis fin d'août début septembre rien ne va plus entre eux, malgré qu'il lui a versé de l'argent pour qu'elle pose un anneau gastrique, elle est partie en vacance avec son fric, avant qu'elle parte en vacance les 2 collègues se disputant, il lui casse sa tablette, elle exige qu'il lui rembourse.
Ça fait plusieurs semaines que je suis au courant ils avaient besoin de parler.
Y a quelques temps il me raconte qu'hier soir le mec de la collègue l'a téléphoné qu'il veut porter plainte contre le collègue pour harcèlement et que le collègue répond que s'il fait ca il déballe tout (enregistrement téléphonique , texto ...).
La collègue est revenue de congé y a 2 semaines.
La première semaine elle le traite de fils de pute pensant qu'il était entrain de parler sur elle (devant un manager). Le manager ne fait rien.
Engueulade le vendredi de la semaine dernière.
Entre temps la collègue usurpe la mail de son homme pour répondre à sa place. Et en même temps répond avec son propre mail. Des noms d'oiseaux fusent. Petit bxxte, fils de pxte .... Lui avait mis un message automatique (j'en connais pas la teneur.
Mercredi pendant la pause déjeuner, provocation des 2 côtés, elle doigt d'honneur, lui mime un bisous et la prends en photo avec ces doigts d'honneurs ... Crise, elle se lève le gifle une première fois, le ton monte, ils vont à l'espace détente, elle le gifle une 2e fois, elle le mord, 2 chefs d'équipes les séparent.
Mercredi après-midi, le plateau demande ce qui se passe entre eux, mais pas de convocation l'après midi.
Hier la responsable du plateau (N+2) foudroie les 2, et va voir la responsable du sous traitant.
Convocation en confrontation des 2 avec la responsable du sous traitant. Elle, elle accuse son collègue d'harcèlement sexuelle, lui, il l'accuse d'abus de faiblesse, tromperie... L'après midi, seul avec le collègue. Il lui sort tous les documents (retranscription des textos, des copies des enregistrements téléphoniques, mails ....) et la responsable de la sous-traitante ce rend compte de la collègue

Published by Winny
commenter cet article
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 06:28

Le silence d'une église après une promenade dans la forteresse alcazaba où tu pouvais sentir selon la brise l'odeur de la mer, des orangers, des poivriers. Vu panoramique sur Malaga et tu plonges s'en t'apercevoir dans le temps tu t'imagines 10 siècles au temps où la forteresse était vivant ...

En rêvant
En rêvant

En rêvant dans l'église ...

En rêvant

Là au calme le temps d'apaiser les pieds en feux, l'odeur du silence et au loin de la porte une mélopée de violon arrive.

Tu fermes les yeux et tu laisses ton esprit s'envoler...

Sortir à la sortie d'une ruelle une place où il y a la fiera délire libro et au centre une obélisque

En rêvant

Aux odeurs de marron grillé et puis s'arrêter à une terrasse boire une bière alhambra 1925 avec un tapas piranha

En rêvant
En rêvant
Published by Winny
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 12:00
Published by Winny
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 06:54
 Aylan et Gulip Kurdi

Ils s'appelaient Aylan 3 ans et Gulip 5 ans, mort avec leurs mères essayant de fuir et rejoindre leurs familles au Canada

4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 06:09
Published by Winny
commenter cet article