Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ma présentation

Pour reprendre a présentation de pupucenoni

Surnom: Winny
Age: 33  ans
Sexe: Masculin
Signe astrologique: Bélier
Couleur: Rouge
Profession: comptable
Film préféré: Blade Runner, Le temps d’un automne, philadéphia, sister act 2, par amour pour gillian, et peut être le préféré le tombeau des lucioles
Série préférée: Stagate sg1, le caméléon, flach, mike hamer, code quantum, highlander
Dessin animé: tout les mangas, Evangelion, escaflown, kenshin, say hello the Black jack, naruto, fruits baskets, vidéo girl, I’s,  X, sanctuary, quartier lointain, un ciel radieu, reset,Naruto, macross
et peut etre le meilleur Saint Seya
Musique: surtout les chansons à texte
Les livres: j’adore bernard werber,  ted williams
Passions: Internet, ciné, randonné, vélo, les amis
Ce que je n'aime pas: l’’extremisme de droite, le racisme, la xénophobie, la haine
Ce que j'aime chez les gens: la franchise, le naturel, l‘ouverture et la curiosité
Ce que je déteste chez les gens: L'hypocrisie, l’extremisme de droite, le racisme, la xénophobie, la haine

Rechercher

d'ou venez vous ?

Locations of visitors to this page
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 21:29

Seul dans le salon, allongé sur le canapé, dans la pénombre du soir, une flamme danse dans le brûle parfum où s'évapore quelques gouttes d'huile essentiel de menthe poivré, le casque vissé sur la tête, musique zen mélangeant subtilement et alternativement piano, violoncelle, harpe et saxo avec les bruits de clapotis de la rivière, les chants d'oiseaux, de dauphin, le bruit de l'orage.

Me revient le poème de Victor Hugo

Vois le soir qui descend calme et silencieux.
Septentrion, delta de soleils, dans les cieux
Écrit du nom divin la sombre majuscule ;
Vénus, pâle, éblouit le blême crépuscule ;
Traînant quelque branchage obscur et convulsif,
Le bûcheron convoite en son esprit pensif
La marmite chauffant au feu son large ventre,
Rit, et presse le pas ; l'oiseau dort, le boeuf rentre,
Les ânes chevelus passent portant leurs bâts ;
Puis tout bruit cesse aux champs, et l'on entend tout bas
Jaser la folle avoine et le pied-d'alouette.
Tandis que l'horizon se change en silhouette
Et que les halliers noirs au souffle de la nuit
Tressaillent, par endroits l'eau dans l'ombre reluit,
Et les blancs nénuphars, fleurs où vivent des fées,
Les bleus myosotis, les iris, les nymphées,
Penchés et frissonnants, mirent leurs sombres yeux
Dans de vagues miroirs, clairs et mystérieux.

Victor Hugo

Nuit tombantes

Mon esprit se dérobe au crépuscule de la nuit....

....le bruit des cigales, le clapotis du lac, je m'avance sur un ponton en bois, les pieds dans l'eau, surpris par sa tiédeur, j'y décide de plonger doucement, le visage dirigé vers le ciel, les premières étoiles scintilent dans le ciel, et la sonate n3 de violoncelle raisonne dans mon esprit, de nouveaux sur la plage je me laisse bercer par le clapotis des vagues, les yeux s'endors de ce rêve ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Winny
commenter cet article

commentaires